Une orthèse de membre inférieur est un dispositif médical destiné à compenser une fonction absente ou déficitaire, d’origine neurologique, musculaire, ligamentaire ou osseuse, au niveau du membre inférieur : pied, cheville, genou, hanche.

On distingue généralement deux types d’orthèses de membre inférieur :

  • Les orthèses de posture (ou statiques), dont le port est souvent prescrit en post-opératoire et de nuit, maintiennent une partie ou l’ensemble du membre dans la position thérapeutique souhaitée.
  • Les orthèses de fonction (ou dynamiques) compensent une incapacité du membre touché pour permettre à l’utilisateur d’effectuer certains mouvements (ex. : marcher, s’asseoir, monter des escaliers). L’objectif du professionnel de santé est de fournir au patient un appareillage qui offre le plus grand degré possible de liberté, tout en évitant une démarche non physiologique et une surcharge inadaptée et prolongée.

Les progrès réalisés dans l’utilisation des matériaux permettent désormais de concevoir des orthèses plus légères et esthétiques tout en offrant un haut degré de fonctionnalité, pour un confort voire une mobilité accrus.

OTTOBOX_servicesrendu_bt_small

Des orthèses de membre inférieur pour chaque besoin

Afin de déterminer la solution la plus adaptée aux besoins du patient, de nombreux facteurs sont à prendre en compte : son niveau de déficience, sa condition physique, ses besoins spécifiques et son projet de vie. C’est pourquoi nos centres d’appareillage travaillent en étroite collaboration avec les médecins et équipes thérapeutiques.

Le niveau de déficience est un critère déterminant dans le choix d’appareillage. Les orthèses de membre inférieur sont ainsi généralement réparties en quatre grandes familles, chacune répondant à un profil spécifique : les orthèses suro-pédieuses ou tibiales (AFO), les orthèses crurales ou de genou (KO), les orthèses cruro-pédieuses ou de jambe (KAFO), les orthèses pelvi-pédieuses ou de hanche (HKAFO).

Retrouvez ci-dessous les orthèses de membre inférieur que nous proposons.

À noter : pour permettre de travailler sur le plan international, les abréviations des expressions anglaises correspondant aux différents types d’orthèses se sont imposées.

image-orthese-suro-pedieuse-ottobock-orthopedie

Orthèses suro-pédieuses ou tibiales (AFO)

Les orthèses suro-pédieuses soutiennent le pied et la cheville afin de préserver leur bon alignement et de garantir l’équilibre du patient.
Ce type d’orthèse est notamment indiqué chez des patients présentant un pied tombant légèrement spastique, une position varus de la cheville, ou encore une hémiplégie.
Le port d’une orthèse tibiale sécurise et facilite la marche. En effet, il limite le risque de chute, améliore la longueur du pas et la cadence de marche, tout en requérant un effort minime. Le patient retrouve ainsi son périmètre de marche habituel.

En savoir plus
image-orthese-genou-ottobock-orthopedie

Orthèses crurales ou de genou (KO)

Les orthèses crurales (ou genouillères) soutiennent l’articulation du genou en l’enveloppant et en l’accompagnant dans tous ses mouvements de flexion et d’extension.
Ce type d’orthèse est notamment indiqué à la suite d’un traumatisme ou d’une blessure et peut être prescrit dans le cadre d’une rééducation post-opératoire.
Le port d’une orthèse de genou permet de décharger l’articulation, de stabiliser la marche, de pallier à une déficience musculaire ou neurologique, de soulager la douleur ou encore de favoriser la guérison. Dans le cas d’une fracture ou d’une rupture de tendons, la genouillère fait place à une attelle rigide, chargée d’immobiliser l’articulation et d’accompagner progressivement le retour aux mouvements.

image-orthese-cruro-pedieuse-ottobock-orthopedie

Orthèses cruro-pédieuses ou de jambe (KAFO)

Les orthèses cruro-pédieuses enveloppent la cuisse et la jambe afin de soutenir la marche et la station debout.
Ce type d’orthèse est particulièrement adapté en cas d’une déficience partielle ou totale du quadriceps, d’une hémiplégie ou encore à la suite d’une poliomyélite.
Désormais conçues dans des matériaux de plus en plus légers, les orthèses de jambe offrent une démarche physiologique tout en empêchant une surcharge inutile, pour un plus grand degré d’autonomie.

En savoir plus
image-orthese-pelvi-pedieuse-ottobock-orthopedie

Orthèses pelvi-pédieuses ou de hanche (HKAFO)

Les orthèses pelvi-pédieuses partent du bassin, enveloppent la cuisse et la jambe et descendent jusqu’au pied.
Ce type d’orthèse est généralement prescrit dans le cas d’une déficience partielle ou totale des muscles de la hanche ou lors de lésions basses de la colonne vertébrale.
Elles peuvent être unilatérales ou bilatérales, l’objectif étant de rendre le cycle de marche plus efficace avec moins d’efforts à fournir.

En savoir plus

Ces différentes solutions orthétiques sont personnalisables et apportent des réponses aux besoins quotidiens, qu’ils soient esthétiques et/ou fonctionnels.

OTTOBOX_etudescliniques_b_smallt

Processus d’appareillage

L’Humain est au cœur de notre activité, c’est pourquoi nous attachons une importance toute particulière à la qualité de notre travail ainsi qu’au service rendu à nos patients. La certification de notre entreprise selon la norme internationale ISO 13485 traduit notre engagement qualité.

Ces étapes sont représentées dans le processus d’appareillage ci-contre :

Processus d'appareillage orthese
  1. Examen du patient basé sur un entretien individuel et un examen clinique
  2. Thérapie pour une préparation optimale à l’appareillage
  3. Recommandations d’appareillage en fonction des objectifs thérapeutiques et de votre projet de vie
  4. Prise de mesures de votre membre  en vue de la fabrication de l’orthèse
  5. Fabrication de l’orthèse
  6. Essayage de l’orthèse
  7. Rééducation pour apprendre à utiliser l’orthèse
  8. Contrôle qualité pour évaluer le service rendu de l’appareillage et la satisfaction de vos attentes
  9. Contrôle continu pour veiller à votre satisfaction à long terme
Trouver votre centre d'appareillage

Informations complémentaires

Seul un médecin spécialisé peut vous délivrer une prescription pour une orthèse de membre inférieur. Une fois que vous l’avez obtenue, vous pouvez vous rendre chez un orthésiste qui procédera ensuite à la conception de l’appareillage.

Pour obtenir des informations sur la prise en charge de votre appareillage, contactez-nous directement. Nous ne manquerons pas de répondre à vos questions.

Il est généralement possible de garder une orthèse deux à trois ans, à condition de respecter les consignes d’entretien.

Une remise en état de votre orthèse est possible avec une ordonnance délivrée par votre médecin généraliste ou spécialiste.

Nous vous conseillons de faire contrôler votre orthèse tous les 6 mois auprès de votre orthésiste afin de prévenir toute casse éventuelle.

En cas de bruit inhabituel provenant de votre orthèse, nous vous recommandons de ne pas intervenir vous-même et de contacter votre orthésiste.