OTTOBOX_fonctions_bt_small

Qu’est-ce qu’une prothèse pour amputation partielle de pied ?

Phalanges, orteils, métatarse… Il existe de multiples niveaux d’amputation du pied pour lesquels une prothèse partielle de pied est adaptée.

L’amputation partielle de pied résulte généralement de complications liées au diabète (pour 9 cas sur 10) et à l’artérite, on parle alors d’amputation pathologique. Elle peut également survenir suite à un accident domestique, de travail ou de la voie publique, il s’agit ici d’une amputation traumatique.

Fabriquées en silicone de qualité médicale, les prothèses partielles de pied sont résistantes, faciles d’entretien et inodores, et apportent à leurs utilisateurs esthétisme, confort et stabilité dans leur quotidien.

Pour la réalisation de nos prothèses esthétiques, nous utilisons exclusivement un silicone de qualité médicale. Devenu incontournable dans le domaine des dispositifs médicaux, ce matériau limite les tâches indélébiles dues aux salissures du quotidien. Par ailleurs, une utilisation conforme et un entretien régulier de la prothèse préserveront plus longtemps son aspect originel.

La fixation de la prothèse est assurée grâce à un effet de vide, ce qui lui confère une adhérence et un maintien au niveau du moignon, sans la moindre pression gênante.

Les prothèses esthétiques en silicone peuvent être personnalisées en fonction du niveau de finition choisi (pigmentation, veines, grains de beauté, tatouage, etc.).

OTTOBOX_servicesrendu_bt_small

Des prothèses partielles de pied pour chaque besoin

Combinant esthétisme et confort, les prothèses partielles de pied sont un allié fiable du quotidien en répondant à différents besoins :

  • Être autonome chez soi et capable d’effectuer les gestes du quotidien (ex. : passer de la chambre au salon, faire la cuisine)
  • Effectuer des courts trajets en extérieur (ex. : aller acheter son pain, monter quelques marches, changer de trottoir)
  • Se déplacer sans aucune limite, quels que soient la durée, la distance ou le niveau de mobilité requis.

Les prothèses partielles de pied sont généralement réparties en quatre grandes familles, chacune correspondant à un niveau d’amputation spécifique : les prothèses pour amputation des orteils, pour amputation transmétatarsienne, pour amputation de Lisfranc et pour amputation de Chopart.

Amputation des orteils

L’amputation d’un ou plusieurs orteils représente la majorité des amputations partielles du pied. En fonction du ou des orteils touchés, ce type d’amputation peut engendrer une difficulté à dérouler entièrement un pas ainsi qu’une perte de stabilité de l’appui au sol.
Un appareillage pour une amputation d’orteil(s) vise à limiter les déviations des autres orteils et à stabiliser le pied dans la chaussure pour permettre un déroulé complet du pas.

Amputation transmétatarsienne

L’amputation transmétatarsienne touche le milieu des os métatarsiens. Le patient ne dispose plus des appuis antérieurs du pied, ce qui pousse naturellement le pied à se positionner vers l’intérieur (en valgus). Pour compenser et décharger les os métatarsiens, le patient s’appuie alors sur le bord externe de son pied (marche en varus).
Un appareillage pour amputation transmétatarsienne a pour but de recréer une zone d’appui stable et ainsi d’offrir un déroulé complet du pas et une marche plus confortable.

Amputation de Lisfranc 

L’amputation de Lisfranc consiste en une ablation complète des orteils et des métatarsiens. Ce type d’amputation induit une déformation du pied vers le bas et l’extérieur (en varus équin) et une incapacité à dérouler entièrement un pas.
L’objectif d’un appareillage pour amputation de Lisfranc est le même que pour l’amputation transmétatarsienne mais tient compte en plus des contraintes supplémentaires liées à la brièveté du moignon.

Amputation de Chopart

L’amputation de Chopart correspond à une ablation de la partie à l’avant du talus et du calcaneus, tous deux situés au niveau de l’arrière-pied. Ce type d’amputation entraîne une perte de stabilité et de propulsion.
L’appareillage pour amputation de Chopart permet de pallier au déficit de stabilité et d’apporter du confort lors de la marche grâce à un déroulé complet du pas.

image-capture-site-amputation-avant-pied-ottobock

Amputation-avant-pied.fr : sommaire du site dédié

  • Quelles sont les principales causes d’une amputation de l’avant-pied ?
  • Que se passe-t-il après une amputation ?
  • Amputation des orteils : quelles conséquences ?
  • Amputation trans-métatarsienne : quelles conséquences ?
  • Amputation de Lisfranc : quelles conséquences ?
  • Amputation de Chopart : quelles conséquences ?
  • Prothèse de pied en silicone
  • Prothèse de pied haute
  • Chaussure orthopédique
  • Semelle orthopédique
  • Quelles sont les étapes pour la réalisation d’un appareillage ?
Découvrir le site Amputation d’avant-pied
OTTOBOX_etudescliniques_b_smallt

Processus d’appareillage

L’Humain est au cœur de notre activité, c’est pourquoi nous attachons une importance toute particulière à la qualité de notre travail ainsi qu’au service rendu à nos patients. La certification de notre entreprise selon la norme internationale ISO 13485 traduit notre engagement qualité.

Ces étapes sont représentées dans le processus d’appareillage ci-contre :

Cercle-appareillage-membre-inferieur-ottobock-ortho
  1. Examen du patient basé sur un entretien individuel et un examen clinique
  2. Thérapie pour une préparation optimale à l’appareillage
  3. Recommandations d’appareillage en fonction des objectifs thérapeutiques et de votre projet de vie
  4. Prise de mesures de votre membre résiduel en vue de la fabrication de la prothèse
  5. Fabrication de la prothèse
  6. Essayage de la prothèse
  7. Rééducation pour apprendre à utiliser la prothèse
  8. Contrôle qualité pour évaluer le service rendu de l’appareillage et la satisfaction de vos attentes
  9. Contrôle continu pour veiller à votre satisfaction à long terme
Trouver votre centre d'appareillage

Informations complémentaires

Pour la réalisation d’une prothèse partielle de pied, 4 à 5 rendez-vous avec un orthoprothésiste sont nécessaires.

Une prothèse partielle de pied est renouvelée tous les trois ans. Par ailleurs, sa durée de vie dépend du soin que vous lui apportez et des activités que vous réalisez. Lors de la livraison de votre appareillage, un document explicatif vous est remis afin de vous guider dans l’entretien de votre prothèse.

Pour les premières mises comme pour les renouvellements de prothèse partielle de pied non prise en charge par la Sécurité sociale, un dossier complet doit être constitué ou mis à jour auprès des différents organismes payeurs.

Nos prothèses partielles de pied sont en silicone de qualité médicale, testé et approuvé. Il présente l’avantage d’être confortable au contact de la peau, résistant, facile d’entretien et inodore.

En fonction de la gamme choisie, il est possible de vous baigner avec votre prothèse partielle de pied, que ce soit en eau douce, salée ou chlorée, à condition de bien la rincer après utilisation.

Si votre prothèse semble cassée, nous vous conseillons de contacter votre prothésiste qui vous donnera les premières consignes par téléphone. N’essayez en aucun cas de réparer votre prothèse esthétique vous-même, la garantie de votre prothèse serait alors annulée.