Une prothèse de membre supérieur est un dispositif médical destiné à remplacer tout ou partie d’un membre supérieur : main, avant-bras, bras.

À l’heure actuelle, la main humaine ne peut pas être totalement remplacée. En revanche, les prothèses d’aujourd’hui impliquent un large éventail de fonctionnalités et offrent de multiples bénéfices qui peuvent aider les patients à atteindre le niveau d’activité et le mode de vie qu’ils désirent.
Au-delà des fonctionnalités, elles remplissent également une fonction sociale et esthétique, en reproduisant l’anatomie du membre amputé.

Les prothèses de membre supérieur réalisées par le Réseau Ottobock Orthopédie & Services sont dites externes : elles n’impliquent pas d’acte chirurgical lors de l’appareillage.

Une prothèse de membre supérieur est généralement composée :

  • d’une emboîture : interface entre le moignon et les composants prothétiques, elle est réalisée en résine et sur mesure, à partir d’une empreinte plâtrée et de mesures prises sur le moignon
  • d’une main prothétique qui accompagne son utilisateur dans ses activités du quotidien
  • d’une articulation de poignet qui permet d’orienter la main prothétique lorsqu’il s’agit, par exemple, de saisir un objet
  • d’une articulation de coude qui permet de positionner la main prothétique dans l’espace

Le fonctionnement des prothèses de membre supérieur dépend du type d’appareillage choisi (prothèse mécanique, myoélectrique ou encore esthétique). Dans le cas d’une prothèse mécanique ou myoélectrique, il peut reposer sur l’utilisation d’électrodes, de câbles ou encore en utilisant la main opposée.

L’amputation de la main : amputation d’une phalange, d’un doigt, ou encore du métacarpe.

La désarticulation du poignet : amputation au niveau du radius et des os métacarpiens.

L’amputation transradiale : amputation en-dessous du coude, au niveau du radius et du cubitus.

La désarticulation du coude : amputation de l’avant-bras, au niveau de l’articulation du coude.

L’amputation transhumérale : amputation au niveau de l’humérus.

La désarticulation de l’épaule : amputation au niveau du point de rencontre entre l’humérus et le reste de l’épaule (clavicule et omoplate).

Une rééducation et un apprentissage sont primordiaux pour assurer une bonne commande de la prothèse.
Un ensemble d’outils est mis à la disposition des thérapeutes afin de les accompagner dans les différentes étapes de rééducation des patients (ex. : guides comprenant des exercices à réaliser avec nos dispositifs médicaux).
En parallèle ou à la suite de leur rééducation, il peut également être conseillé aux patients de s’entraîner seuls à la maison, de façon autonome.

Chaque personne exprime des besoins différents, c’est pourquoi chaque prothèse est unique. La mission du prothésiste est de combiner un ensemble de composants prothétiques, en fonction des possibilités techniques ainsi que du profil et des attentes du patient.
Par ailleurs, l’appareillage prothétique des plus jeunes est soumis à des exigences particulières : en effet, les enfants n’ont de cesse de grandir et manifestent un désir naturel de bouger. Dans le cas d’une malformation congénitale, un appareillage adapté dès l’âge de 6 mois est très important pour le développement du nourrisson. Il permet de conserver la symétrie corporelle par la compensation du poids et de soutenir l’enfant pour marcher à quatre pattes et découvrir son environnement.

OTTOBOX_servicesrendu_bt_small

Des prothèses de membre supérieur pour chaque besoin

Afin de déterminer la solution la plus adaptée aux besoins du patient, de nombreux facteurs sont à prendre en compte : son niveau d’amputation, sa condition physique, ses besoins spécifiques et son projet de vie. C’est pourquoi nos centres d’appareillage travaillent en étroite collaboration avec les médecins et équipes thérapeutiques.

Quel que soit le niveau d’amputation, les prothèses de membre supérieur sont généralement réparties en trois grandes familles, chacune répondant à des besoins spécifiques : les prothèses myoélectriques, les prothèses esthétiques et les prothèses mécaniques.

Retrouvez ci-dessous les prothèses de membre supérieur que nous proposons.

IMGL9997-4c_2617008@frluStFa@corp.ottobock.int

Les prothèses mécaniques

Commandées par la main opposée ou par des mouvements d’épaule, les prothèses mécaniques permettent d’accomplir de façon autonome les tâches de la vie quotidienne. Elles sont particulièrement intéressantes pour effectuer des travaux physiques nécessitant de la force ou bien des prises spécifiques, dans tout type d’environnement.

En savoir plus
Prothese-de-bras-myoelectrique-600x428

Les prothèses myoélectriques

Alimentées par l’énergie électrique générées par les muscles du patient, les prothèses myoélectriques apportent une aide aux utilisateurs qui souhaitent vivre leur vie de façon aussi autonome que possible. Combinant esthétisme et fonctionnalité, elles permettent aux utilisateurs de serrer fort des objets comme d’effectuer des tâches plus délicates.

En savoir plus
_MG_3744_3-4c_1988498@frluStFa@corp.ottobock.int

Les prothèses esthétiques

Fabriquées en silicone de qualité médicale, les prothèses esthétiques reproduisent de façon individualisée la forme et l’aspect du membre manquant afin de restituer au mieux l’image du corps.

En savoir plus

Ces différentes solutions prothétiques sont personnalisables et apportent des réponses aux besoins quotidiens, qu’ils soient esthétiques et/ou fonctionnels.

OTTOBOX_etudescliniques_b_smallt

Processus d’appareillage

L’Humain est au cœur de notre activité, c’est pourquoi nous attachons une importance toute particulière à la qualité de notre travail ainsi qu’au service rendu à nos patients. La certification de notre entreprise selon la norme internationale ISO 13485 traduit notre engagement qualité.

Ces étapes sont représentées dans le processus d’appareillage ci-contre :

Cercle-appareillage-membre-supérieur-ottobock-ortho
  1. Examen du patient basé sur un entretien individuel et un examen clinique
  2. Thérapie pour une préparation optimale à l’appareillage
  3. Recommandation d’appareillage en fonction des objectifs thérapeutiques et de votre projet de vie
  4. Prise de mesures de votre membre résiduel en vue de la fabrication de la prothèse
  5. Fabrication de la prothèse
  6. Essayage de la prothèse
  7. Rééducation pour apprendre à utiliser la prothèse
  8. Contrôle qualité pour évaluer le service rendu de l’appareillage et la satisfaction de vos attentes
  9. Contrôle continu pour veiller à votre satisfaction à long terme
Trouver votre centre d'appareillage

Informations complémentaires

Le nombre de rendez-vous nécessaires dépend du type de prothèse dont vous avez besoin :

  • Pour la réalisation d’une prothèse esthétique : 4 à 5 rendez-vous avec un orthoprothésiste
  • Pour la réalisation d’une prothèse mécanique ou myoélectrique : 3 à 4 rendez-vous avec un orthoprothésiste

Pour obtenir des informations sur la prise en charge de votre appareillage, contactez-nous directement. Nous ne manquerons pas de répondre à vos questions.

Une prothèse de membre supérieur est renouvelée tous les trois ans. Par ailleurs, sa durabilité dépend du soin que vous lui apportez et des activités que vous réalisez. Lors de la livraison de votre appareillage, un document explicatif vous est remis afin de vous guider dans l’entretien de votre prothèse.

Avec une prothèse esthétique et en fonction de la gamme choisie, il est possible de vous baigner en eau douce, dans la mer et la piscine, à condition de bien la rincer après utilisation. Il n’est en revanche pas possible de vous baigner avec une prothèse mécanique ou myoélectrique.

L’emboîture est l’interface entre le moignon et le composant prothétique de main (effecteur). En fonction du type d’appareillage, il est possible de facilement interchanger les différents effecteurs : main, anneau, crochet, pince, etc.

Les irritations de la peau ont des causes multiples, comme par exemple :

  • Un mauvais chaussage de votre manchon qui entraîne l’apparition d’ampoules (ou phlyctènes). Pour enfiler correctement votre manchon, vous devez le retourner entièrement afin d’obtenir un plat qui permette de le dérouler sans enfermer de l’air entre la peau et le manchon (à noter que c’est l’air qui favorise la transpiration). Pour guérir rapidement, il faut bien laisser sécher la zone et porter le moins possible la prothèse.
  • Un manchon usé qui nécessite d’être remplacé.

Pour prévenir l’apparition d’irritations, il est indispensable de prendre soin de sa peau en appliquant un lait corporel (de préférence le soir pour éviter tout phénomène de macération) et de nettoyer sa prothèse quotidiennement. Vous pouvez enlever votre prothèse une à deux fois par jour pour laisser votre peau respirer, surtout en période de fortes chaleurs. Vous devez également retirer votre prothèse pour dormir.

Si malgré toutes ces précautions, les irritations persistent, n’hésitez pas à consulter l’avis de votre orthoprothésiste ou votre médecin.

Si votre prothèse semble cassée, nous vous conseillons de contacter votre prothésiste qui vous donnera les premières consignes par téléphone. N’essayez en aucun cas de démonter votre prothèse de membre supérieur vous-même, la garantie de votre prothèse serait alors annulée.