Navigation:Accueil/PROTHÈSE/Prothèse de membre supérieur/Prothèse myoélectrique
OTTOBOX_fonctions_bt_small

Qu’est-ce qu’une prothèse myoélectrique ?

Alimentées par l’énergie électrique générée par les muscles du patient, les prothèses myoélectriques sont adaptées aux personnes qui souhaitent retrouver un maximum d’autonomie. Grâce aux mouvements du poignet et du coude qu’il offre, ce type d’appareillage permet aussi bien de réaliser des tâches délicates, que de saisir des objets.

La main qui compose l’appareillage myoélectrique peut, dans certains cas, s’interchanger avec d’autres effecteurs comme une pince, offrant à son utilisateur une polyvalence accrue.

Ce type de prothèse nécessite une rééducation et un entraînement appropriés.

Une prothèse myoélectrique est généralement composée :

  • d’une emboîture : interface entre le moignon et les composants prothétiques, elle est réalisée en résine et sur mesure, à partir d’une empreinte plâtrée et de mesures prises sur le moignon
  • d’une main myoélectrique qui accompagne son utilisateur dans ses activités du quotidien
  • d’une articulation de poignet qui permet d’orienter la main prothétique lorsqu’il s’agit, par exemple, de saisir un objet
  • d’une articulation de coude qui permet de positionner la main prothétique dans l’espace

Les prothèses myoélectriques (préfixe « myo » du grec ancien « mys » qui signifie muscle) sont alimentées par une énergie électrique. Chaque contraction des muscles crée une tension électrique sur la peau, de l’ordre de quelques microvolts. Des électrodes, placées au contact de la peau à l’intérieur de l’emboîture, détectent les contractions musculaires, les amplifient et les transfèrent au système électronique de la prothèse sous forme de signaux de contrôle. Ces signaux mettent ensuite la prothèse en mouvement. Aucune chirurgie n’est nécessaire.

Une rééducation et un apprentissage sont primordiaux pour assurer une bonne commande de la prothèse.
Un ensemble d’outils est mis à la disposition des thérapeutes afin de les accompagner dans les différentes étapes de rééducation des patients (ex. : guides comprenant des exercices à réaliser avec nos dispositifs médicaux).
En parallèle ou à la suite de leur rééducation, il peut également être conseillé aux patients de s’entraîner seuls à la maison, de façon autonome.

Chaque personne exprime des besoins différents, c’est pourquoi chaque prothèse est unique. La mission du prothésiste est de combiner un ensemble de composants prothétiques, en fonction des possibilités techniques ainsi que du profil et des attentes du patient.
Par ailleurs, l’appareillage prothétique des plus jeunes est soumis à des exigences particulières : en effet, les enfants n’ont de cesse de grandir et manifestent un désir naturel de bouger. Jusqu’à l’âge de 4 ans, c’est en jouant que les enfants en bas âge apprennent le mieux à manier leur prothèse. C’est la raison pour laquelle l’appareillage précoce (dès l’âge de 2 ans) avec une prothèse à commande myoélectrique constitue une solution fonctionnelle à l’aspect attrayant.

OTTOBOX_servicesrendu_bt_small

Des prothèses myoélectriques pour chaque besoin

Grâce aux mouvements du poignet et du coude qu’elle offre, une prothèse myoélectrique permet aussi bien de réaliser des tâches délicates, que de saisir, voire serrer fermement des objets.

Chaque appareillage myoélectrique vise à satisfaire vos attentes, que ce soit pour retrouver votre liberté de mouvement au quotidien, reprendre une activité ou répondre à un besoin spécifique.

image-prothese-myolectrique-ottobock-orthopedie-6

Pour retrouver une grande liberté de mouvement au quotidien

Cuisiner, conduire, tourner les pages d’un livre ou taper sur un clavier : une main myoélectrique permet aux utilisateurs de réaliser naturellement les gestes du quotidien, sans une quelconque assistance extérieure.

Outre leur fonctionnalité, les mains myoélectriques proposées par nos centres d’appareillage sont réalisées dans un design qui s’intègre harmonieusement à l’apparence physique de leurs utilisateurs.

image-prothese-myolectrique-ottobock-orthopedie-3

Pour reprendre une activité

Dans la cadre de certaines activités, notamment d’activités professionnelles, un appareillage de type pince myoélectrique peut s’avérer nécessaire.

En effet, une pince myoélectrique permet d’effectuer des tâches précises et offre une préhension énergique, assistant ainsi l’utilisateur dans ses activités minutieuses tout comme dans le maniement d’objets lourds.

La pince myoélectrique est par ailleurs un complément indispensable à la main myoélectrique, en particulier pour les personnes exerçant des activités manuelles.

image-prothese-myolectrique-ottobock-orthopedie-5

Pour des besoins spécifiques

Certaines mains myoélectriques possèdent quant à elles des fonctionnalités plus évoluées : commande haute performance, intelligence artificielle, traitement du signal amélioré ou encore stabilisation de la préhension.

L’utilisateur est alors capable d’ouvrir et de fermer la main jusqu’à trois fois plus vite que d’autres mains myoélectriques, et de disposer d’une préhension aussi souple que celle d’une main valide. Lorsqu’un objet saisi risque de glisser de la main, le système augmente automatiquement la force de préhension en quelques centièmes de secondes, jusqu’à ce que l’objet soit stabilisé.

OTTOBOX_etudescliniques_b_smallt

Processus d’appareillage

L’Humain est au cœur de notre activité, c’est pourquoi nous attachons une importance toute particulière à la qualité de notre travail ainsi qu’au service rendu à nos patients. La certification de notre entreprise selon la norme internationale ISO 13485 traduit notre engagement qualité.

Ces étapes sont représentées dans le processus d’appareillage ci-contre :

Cercle-appareillage-membre-supérieur-ottobock-ortho
  1. Examen du patient basé sur un entretien individuel et un examen clinique
  2. Thérapie pour une préparation optimale à l’appareillage
  3. Recommandation d’appareillage en fonction des objectifs thérapeutiques et de votre projet de vie
  4. Prise de mesures de votre membre résiduel en vue de la fabrication de la prothèse
  5. Fabrication de la prothèse
  6. Essayage de la prothèse
  7. Rééducation pour apprendre à utiliser la prothèse
  8. Contrôle qualité pour évaluer le service rendu de l’appareillage et la satisfaction de vos attentes
  9. Contrôle continu pour veiller à votre satisfaction à long terme
Trouver votre centre d’appareillage

Informations complémentaires

Pour réaliser une prothèse myoélectrique, 3-4 rendez-vous avec un orthoprothésiste seront nécessaires.

Une prothèse myoélectrique est renouvelée tous les trois ans. Par ailleurs, sa durée de vie dépend du soin que vous lui apportez et des activités que vous réalisez. Lors de la livraison de votre appareillage, un document explicatif vous est remis afin de vous guider dans l’entretien de votre prothèse.

La première taille de main myoélectrique disponible est la taille 5, adaptée aux enfants âgés de deux à trois ans selon les morphologies. Elle propose une fonction EVO permettant de saisir des objets en opposition.

Pour les premières mises comme pour les renouvellements de prothèse myoélectrique non prise en charge par la Sécurité sociale, un dossier complet doit être constitué ou mis à jour auprès des différents organismes payeurs.

Pour nettoyer votre prothèse myoélectrique, vous pouvez utiliser quotidiennement une lingette corporelle désinfectante, que vous pouvez également passer sur les électrodes. Vous pouvez aussi utiliser un chiffon humide imprégné (mais pas trempé) de gel hydroalcoolique qui a une action désinfectante.

Il n’est pas possible de vous baigner avec une prothèse myoélectrique.

Les mains myoélectriques ne sont pas conçues pour aller dans l’eau ou être utilisées dans un milieu humide. Elles ne peuvent pas non plus supporter les chocs violents et les vibrations.

Pour effectuer des travaux, il est conseillé d’interchanger votre main par un outil de travail plus résistant de type pince ou crochet, compatible avec votre prothèse.

Pour les activités de sport & loisirs ou les activités professionnelles spécifiques, nous vous conseillons de parler de votre projet de vie à votre prothésiste, afin de concevoir la solution prothétique la plus adaptée à vos besoins. Envisager une prothèse mécanique pour les activités spécifiques peut permettre de préserver la durée de vie de votre prothèse myoélectrique.

Les irritations de la peau ont des causes multiples, comme par exemple :

  • Un mauvais chaussage de votre manchon qui entraîne l’apparition d’ampoules (ou phlyctènes). Pour enfiler correctement votre manchon, vous devez le retourner entièrement afin d’obtenir un plat qui permette de le dérouler sans enfermer de l’air entre la peau et le manchon (à noter que c’est l’air qui favorise la transpiration). Pour guérir rapidement, il faut bien laisser sécher la zone et porter le moins possible la prothèse.
  • Un manchon usé qui nécessite d’être remplacé.

Pour prévenir l’apparition d’irritations, il est indispensable de prendre soin de sa peau en appliquant un lait corporel (de préférence le soir pour éviter tout phénomène de macération) et de nettoyer sa prothèse quotidiennement. Vous pouvez enlever votre prothèse une à deux fois par jour pour laisser votre peau respirer, surtout en période de fortes chaleurs. Vous devez également retirer votre prothèse pour dormir.

Si malgré toutes ces précautions, les irritations persistent, n’hésitez pas à consulter l’avis de votre orthoprothésiste ou votre médecin.

Si votre prothèse semble cassée, nous vous conseillons de contacter votre prothésiste qui vous donnera les premières consignes par téléphone. N’essayez en aucun cas de démonter votre prothèse myoélectrique vous-même, la garantie de votre prothèse serait alors annulée.