Navigation :Accueil/Handisport/Se lancer dans le handisport

La pratique d’un handisport est un moyen de (re)gagner en autonomie, de développer l’estime de soi et ses interactions sociales, et in fine, de s’épanouir.

Que ce soit pour les personnes valides ou handicapées, il est néanmoins recommandé, avant de se lancer dans le sport, de disposer d’une certaine condition physique et de choisir le sport pratiqué en fonction des objectifs visés.

Dans cette page, nous vous donnons 5 conseils pour bien démarrer la pratique d’un handisport !

Quelques étapes à suivre pour vous lancer dans un sport

image-article-ottobock-lancement-site-reseau

Étape 1 : Demandez un bilan médical

  • Une certaine condition physique est nécessaire pour pratiquer un sport. Les débutants doivent donc veiller à ne pas vouloir en faire trop à la fois ! Les périodes de repos sont aussi importantes que l’entraînement, le corps a en effet besoin de temps pour s’adapter aux nouveaux défis.
  • Avant de commencer votre entraînement, un examen médical par votre médecin généraliste ou votre thérapeute est fortement recommandé afin de vous assurer que vous répondez aux exigences physiques requises par la pratique d’une activité sportive. De plus, dans le cadre de certaines pratiques, notamment en club ou en compétition, un certificat médical d’aptitude vous est généralement demandé.
  • Enfin, si vous envisagez de pratiquer un sport avec votre appareillage orthopédique, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre orthoprothésiste avant de vous lancer afin de savoir si votre appareillage est adapté au sport que vous choisissez.
Image-handisport-cyclisme-ottobock-ortho

Étape 2 : Trouvez votre sport

  • Le choix d’un sport repose sur de nombreux facteurs, à commencer par votre niveau de mobilité et d’activité. Qu’est-ce qui est possible dans ma situation et qu’est-ce que je me sens capable de faire ?
  • Le choix de votre handisport dépend également de l’intérêt que peuvent susciter en vous les différents sports possibles. Sport d’équipe ou sport individuel, avec quel sport éprouvez-vous le plus de plaisir et lequel serez-vous susceptible de pratiquer sur le long terme ?
  • Il existe une grande variété de handisports adaptés à toutes les envies et à toutes les formes de handicap. Pour en savoir plus, consultez notre page “Trouver son sport idéal”.
image-article-evenements-ottobock-ortho

Étape 3 : Fixez-vous des objectifs réalistes

  • Lorsque vous définissez votre plan d’entraînement personnel, vous devez toujours commencer par prendre en compte vos capacités et vos performances. Ici, nous ne parlons pas de votre potentiel maximal, mais du niveau dans lequel vous vous sentez à l’aise et heureux. La détermination et la discipline sont les clés pour une pratique sportive bénéfique et durable. À chacun de trouver son rythme !
  • Si vous terminez une séance d’entraînement avec impatience, vous avez probablement trouvé votre équilibre. En cherchant à vous améliorer progressivement, vous augmenterez alors vos chances de réussir et de rester motivé(e).
  • Si vous pratiquez un sport d’endurance, il est préférable au début d’augmenter la durée plutôt que la vitesse. Pour certains sports, vous devrez peut-être vous familiariser avec votre prothèse, votre orthèse ou votre fauteuil roulant en premier lieu.
image-categorie-prothese-ottobock-ortho

Étape 4 : Gardez la forme

  • Que ce soit pour vous remettre progressivement au sport, ou entretenir votre forme physique chez vous, vous pouvez par exemple consulter des conseils de maintien en forme sur des sites spécialisés, ou encore utiliser des applications mobiles comme l’application “Fitness” par Ottobock, conçue spécialement pour les personnes amputés de membre inférieur ou supérieur. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page “Application fitness”.
image-handisport-athletisme-solution-2-ottobock-ortho

Étape 5 : Trouvez votre rythme

  • Si vous vous joignez à un club sportif, vous constaterez généralement qu’il existe des horaires fixes pour les séances d’entraînement en groupe.
  • Si vous débutez seul(e), vous pouvez élaborer un plan hebdomadaire afin de garantir une pratique gérable à long terme. Par exemple, si vous optez pour un sport d’endurance, choisissez trois jours par semaine pour vous entraîner, pourquoi pas immédiatement après le travail. Notez ces jours dans votre agenda.
  • Une fois que l’exercice est devenu une habitude, il vous sera plus facile de sortir les jours où vous n’en aurez pas vraiment envie.