Les procédés de fabrication dans l’orthopédie sont relativement complexes et nécessitent un grand nombre d’étapes. La réalisation d’un seul et même appareillage peut d’ailleurs exiger le recours à plusieurs techniques de fabrication (usinage, thermoformage, injection de mousse ou de résine).

Une nouvelle technique de fabrication des appareillages orthopédiques a récemment fait son apparition : l’impression 3D. Elle présente de nombreux atouts et offre notamment un niveau de performance, de qualité et de reproductivité élevé.

Impression 3D en orthopédie : comment ça fonctionne ?

L’impression 3D permet de réaliser une pièce ou un appareillage en utilisant une technique de fabrication dite « additive », c’est-à-dire qui fonctionne par ajout de matière, couche par couche. Cette technologie permet la fabrication d’objets complexes tels que les appareillages orthopédiques, avec moins de contraintes que l’usinage traditionnel.
Le processus de fabrication d’un appareillage orthopédique avec l’impression 3D comprend 3 étapes :

  1. Prise de mesures : L’orthoprothésiste applicateur récupère les dimensions de l’anatomie du patient, soit en effectuant une prise de mesures manuelle, soit en utilisant un scanner 3D.
  2. Design 3D : Les mesures du patient sont confiées aux chargés de design, qui modélisent, à l’aide d’un logiciel 3D, la forme du futur appareillage.
  3. Envoi à l’impression : Le fichier 3D obtenu est déposé dans le logiciel de l’imprimante afin de lui donner les consignes pour la réalisation de l’appareillage.

Les avantages de l’impression 3D en orthopédie

Les avantages de l’impression 3D sont nombreux face à la complexité des procédés de fabrication classiques. De façon générale, l’impression 3D permet de simplifier ou d’améliorer un grand nombre de ces processus :

  • Élargissement des possibilités de design et de fonctionnalité : Il est quasiment impossible de réaliser certaines pièces produites par impression 3D par le biais d’une fabrication traditionnelle. Certaines matières sont également extrêmement complexes à travailler manuellement. Les perspectives de développement de produits via l’impression 3D pour les années à venir sont très importantes.
  • Créativité et design étendus : L’impression 3D permet d’offrir aux patients des bénéfices non négligeables tels que des appareillages plus légers et esthétiques.
  • Amélioration de la précision et de la répétabilité : Les techniques de fabrication traditionnelles nécessitent l’intervention de plusieurs techniciens. Même si ces derniers sont très qualifiés, le facteur de répétabilité entre un humain et une machine est incomparable. À titre d’exemple, si l’on demande à une personne de dessiner un portrait sur une feuille de papier et de reproduire à la main ce même dessin 100 fois, le résultat ne sera jamais aussi fidèle que ce même portrait photocopié 100 fois.
  • Confort inchangé : L’impression 3D n’altère en rien les possibilités de personnalisation et de confort des appareillages (ex. : ajout d’un tissu ou d’une mousse de confort thermorégulateurs).
  • Des appareillages normés : Les matériaux utilisés sur notre imprimante 3D, notamment le PA12 de la marque HP, sont compatibles avec un contact cutané. Ce résultat est non seulement garanti par le fabricant lui-même mais également vérifié par des essais que nous avons menés en interne.

Impression 3D en orthopédie : une technologie d’avenir

Tandis que l’orthopédie tend de plus en plus vers une transition numérique généralisée, certaines techniques de prises de mesure ou de fabrication sont amenées à disparaître pour laisser la place à des technologies nouvelles telles que les scanner 3D, les logiciels de retouches 3D ou encore les imprimantes 3D.

D’ici à 5 ans, il est possible qu’une majorité d’appareillages soient partiellement voire entièrement réalisés par le biais de l’impression 3D.

Les patients bénéficieront ainsi d’appareillages tout aussi confortables, sophistiqués et performants, qui pourront être délivrés dans des laps de temps réduits.

Le secteur de l’orthopédie en sera également impacté avec une redéfinition des profils métier. En effet, les compétences exigées pour un poste d’orthoprothésiste ou de technicien d’atelier évolueront au gré du développement des technologies. Les tâches manuelles seront quant à elles réduites et transférées sur des fonctions support.

image-impression3d-hp-ottobock-ortho

En savoir plus

CFAO
SCANNER 3D
CAO
USINAGE 3D

Découvrir nos agences / Nous contacter :

Le Réseau Ottobock Orthopédie & Services dispose de 29 agences réparties sur toute la France pour servir au mieux ses patients. Vous souhaitez en savoir plus sur l’une de nos agences ou la contacter ? Sélectionnez-la dans la liste ci-dessous :